© 2018 par AMAP St-Malo Créé avec Wix.com 

7 Rue Bonneville, 35400 Saint-Malo

  • Facebook Clean

L’œil d’Oodaaq 

du 30 mai  au 9 juin 2018

Le festival Oodaaq propose au public des rendez-vous autour des images nomades et poétiques par le biais de projections d’art vidéo, d'expositions, de performances, de concerts et de rencontres.Chaque année une sélection d'œuvres d’une quarantaine d’artistes nationaux et internationaux est présentée dans différents lieux de Rennes et de Saint-Malo. L'AMAP partenaire de l'OODAAQ depuis deux ans accueille dans son hall d'exposition cette sélection d'œuvres d'artistes contemporains.

Exposition des travaux des élèves 

Chapelle St Sauveur du 27 mai au 3 juin 2018

Chaque année, sur la période de mai, une exposition des travaux des élèves est organisée à la Chapelle St-Sauveur de Saint-Malo. L'occasion pour tous les publics, enfants, jeunes et adultes de découvrir les œuvres réalisées dans les 36 ateliers d'arts plastiques ouverts au tout public dès 6 ans.

Projection vidéos expérimentales

Sélection festival l’œil d’Oodaaq 2017   

le 29 mars 2018 à 18h30

En partenariat avec l'AMAP, l'OODAAQ a présenté sa sélection vidéo festival l'œil d'OODAAQ 2017 à la Grande Passerelle de Saint-Malo

 

du lundi 21 mars au vendredi 19 avril 2018

J'aime à considérer mon travail comme un plat de spaghetti que l'on peut manger de la manière qui nous convient en faisant une boule autour de sa fourchette ou en l’aspirant par une extrémité. Il peut être pris de tout bord et de multiples façons. Chaque extrémité de spaghettis est le départ ou l'arrivée d'une idée qui fait son cheminement dans un cortex complexe et mou où elle subit des transformations. Là-dessus, je m'amuse à faire des recettes de tout genre avec plein d'ingrédients de toutes sortes : histoire, sciences, bande dessinée, polar, cinéma, jeux vidéos, récits d’aventures, etc. Ces « spaghettis sauces mondes » gravitent autour de l’être humain et de ce qu’il fait depuis l’origine.

Pierre LE SAINT

Pierre Le Saint vit et travaille à Brest. Il est diplômé de l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne de Quimper. Il a participé à de nombreuses expositions collectives et individuelles en France et à l’étranger.

Retrouvez son travail sur DDAB base

Raphaëlle Péria 

du 17 janvier au 16 février 2018

L’artiste ne définit pas son travail comme relevant de la photographie mais de la gravure ou du dessin. La photographie n'est qu'une étape, qu'un support pour atteindre la justesse du souvenir. La surface est grattée, gravée au scalpel, au grattoir ou à l'aide d'une fraise de dentiste pour dégager les copeaux qui cachent sa vérité. A partir du point de départ de son tour du monde, Raphaëlle reprend les photographies qu'elle a alors capturées, les associe en séries et les retravaille. Elle traverse ainsi un désert d’Amérique du Sud qui lui rappelle Hokusai, des villes qu’elle peuple de copeaux, des cours d’eau qu’elle pare d’une nouvelle écume. Depuis 2015, elle e ectue des voyages avec l'intention claire de trouver de nouveaux supports, de nouvelles images. 

Soazic Bruneau

du 13 novembre au 15 décembre 2017

En transposant sur le carton, un médium de récupération des images elles-mêmes jetables capturés dans le ux communicationnel, je leur donne de l'épaisseur et un nouveau temps de regard. Elles sont en quelque sorte mes proies. Le papier superposé en strates laisse naître des irrégularités dues au grattage, au découpage et à l'arrachage patient. Peu à peu, c'est une lèpre impitoyable que j'inocule par le relèvement des bres et de la matière qui s'étiole. Soazic Bruneau est une jeune artiste de 29 ans. Elle a suivit une formation à l'Ecole Européenne d'Art de Bretagne (EESAB) et est partie étudier la performance en Colombie au cours de son cursus.
Elle s'inspire des images extraites des séries télévisées et de l'industrie de la communication. Elle questionne par le dessin, le découpage, l'installation et la sculpture les rapports d'artialisation du réel par le virtuel. 

Prix ado Départemental des Arts Plastiques

13 œuvres primées 

du 10 au 18 octobre 2017

 " Peintures " Pierre Galopin

du 12 septembre au 6 octobre 2017

Diplômé de l’école des beaux-arts de Rennes en 2008, Pierre Galopin conserve de cette formation un attachement aux techniques enseignées. Dès lors, il envisage sa démarche comme un dé à relever : comment continuer à faire de la peinture aujourd’hui ? Il décide d’aborder la problématique d’un point de vue technique et travaille scrupuleusement en procédant à des tests, en élaborant une « cuisine de la peinture », pour atteindre son objectif : remplir une surface tout en parvenant à atteindre une esthétique.

Il n’y a pas de place à l’erreur, seulement à l’accident. De la vitalité de l’application s’ensuit celle du résultat, toujours di érent d’une toile à une autre. Ici, pas de répétition possible. Il n’est d’ailleurs question de séries qu’à posteriori, au regard de l’ensemble de toute sa production.